Les noms de Vic

VIC les ETANGS ? VIC sur MER ? VIC LA GARDIOLE ?

Le nom de VIC vient du latin « vicus », signifiant « bourg, gros village » mais aussi « domaine, propriété foncière », bref, une agglomération sans statut politique octroyé par Rome. L’important héritage gallo-romain de la France explique que de très nombreuses bourgades françaises aient reçu le nom de Vic : Vic-le-Fesc, Vic-sur-Cère, Vic-sur-Seille, Vic-Fézensac, Vic-le-Comte, Vic-sur-Aisne (à l’origine de la purée « vico »), Nohant-Vicq, petite patrie de George Sand, etc.
Chez nous, ici, en 1884, Nicolas PELLET, maire, propose à son conseil municipal que le bourg soit appelé « Vic-les-étangs ». En effet, un bureau de poste vient d’être nouvellement implanté et il devient donc possible de confondre Vic avec d’autres bourgades de ce nom. Le procès-verbal de la délibération rajoute que de nombreux étrangers ne connaissent la commune que sous l’appellation « Vic-les-étangs ».

Un décret ministériel du 9 juin1885 entérine cette décision : Vic devient Vic-les-étangs.
En 1902, le conseil municipal fait la demande pour changer le nom en « Vic-sur-mer », changement motivé par la création du chemin vicinal n°5, reliant le village à la mer. Le maire argumente en disant que le village est caractérisé par sa façade maritime.
Le ministre de l’intérieur refuse, suivant la jurisprudence du conseil d’état qui n’autorise le changement de nom qu’en cas de confusion entre différents villages.
En 1914, Claude DEBAILLE, maire, et son conseil municipal arguent que le terme « les étangs » est préjudiciable au village et à sa population car il rappelle l’insalubrité que l’on reproche / impute aux territoires bordant la mer et comprenant des étangs, alors que la commune est très saine. Avec un tel « emblème », nombre de fonctionnaires ou d’ouvriers, de peur des fièvres paludéennes, refuseront de venir travailler ou se fixer à Vic. Par contre, la population, majoritairement viticole, a tout intérêt à ce que soit cité le nom des collines au bas desquelles on récolte le meilleur vin du pays.
Le 12 Mars 1914, un décret autorisera le nom de « Vic-la-Gardiole ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s