Ce qui change cette année (2016)

Prestations sociales

Allocation de soutien familial (ASF)

Son montant et celui du complément familial sont revus à la hausse : les parents bénéficiaires profiteront d’un gain de 67 € par enfant et par mois, sur 3 ans.

Pension alimentaire

La garantie contre les impayés de pension alimentaire est étendue à l’ensemble des foyers. Elle permet au parent seul, qui ne touche pas de pension alimentaire de son ex-conjoint, de percevoir un minimum de 100 € par enfant et par mois.

Assurance maladie

Les montants des indemnités journalières maternité et des prestations invalidité du régime général sont relevées de 1,5 % et de 0,6 % en cas de maladie

Fiscalité : la télédéclaration

La télédéclaration des impôts en ligne devient la règle à partir de cette année pour certains contribuables et va concerner progressivement tout le monde jusqu’à être obligatoire en 2019. Ceux qui ne désirent pas passer à la télédéclaration par internet pourront continuer à utiliser la déclaration papier en cochant une case mais, au bout de 3 années sans télédéclaration, ils se verront appliquer une pénalité de 15 € .

Le télépaiement obligatoire est lui aussi progressivement étendu à partir de 2016.

Prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro est simplifié et élargi afin de permettre à davantage de ménages d’accéder à la propriété, notamment aux jeunes actifs : financement jusqu’à 40 % du logement, plafond de revenus relevé, remboursement démarrant à partir de 5 – 10 – ou 15 ans et possibilité de l’utiliser partout en France, pour un logement neuf ou ancien à rénover.

Prime d’activité

Cette nouvelle aide aux travailleurs à revenus modestes remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi. Environ 5,6 millions d’actifs y seront éligibles.

Protection universelle maladie (Puma)

Elle vise à simplifier la vie des assurés en cas, par exemple, de divorce ou de déménagement et d’éviter des ruptures de droits. Le statut d’ayant droit disparaît pour toutes les personnes majeures. Elle comprend aussi une affiliation à titre personnel dès l’âge de 18 ans (ou 16 avec l’accord parental) et le mise en place d’une carte Vitale dès 12 ans, sur demande des parents.

Thémis

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s