Abandon de touristes à Vic-la-Gardiole

193918parasol

ABANDON DE TOURISTES à VIC-LA-GARDIOLE : vacanciers à la dérive…

Pentecôte ! Il est là, il est arrivé, le touriste !

Il vient retrouver la Grande Bleue dont il a rêvé tout l’hiver, arpenter collines et coteaux habillés de printemps, flâner sous l’azur du ciel, admirer les flamants rassemblés dans l’étang… Suprême honneur : c’est dans notre petite commune qu’il a élu domicile car elle est, il l’a lu, un « condensé du département de l’Hérault ».

Il s’informe après de la population locale de l’emplacement de l’Office de Tourisme et … il trouve porte close.

Il repart dépité mais il est très renseigné désormais sur le bon accueil vicois…

Or, mesdames et messieurs, notre Office du Tourisme, parce qu’il remplit, dit-on, ses « missions d’accueil, d’information, de promotion et de coordination des acteurs touristiques locaux » a été classé en catégorie III pour une durée de 5 ans, par un arrêté en date du 30 décembre 2013.

Du 06 au 23 mai inclus, la gestionnaire de l’OT prenait ses congés.

Quant à la personne employée en CDD quelques heures, elle avait quitté l’Office début mai, au terme de son contrat. N’eût-il pas été plus judicieux, pour assurer les missions d’accueil, d’information, etc. en cette période, de lui renouveler le CDD en lui accordant les quelques heures de travail en sus qu’elle désirait pour s’assurer un salaire plus décent ? Ou, sinon, tenter de recruter quelqu’un d’autre ? Mais non ! On a préféré laisser l’office fermé et les vacanciers à la dérive…

Pourtant, Madame le Maire de Vic-la-Gardiole, avait plaidé la cause de la commune afin que celle-ci obtienne la dénomination de commune touristique !

Elle a dit s’être engagée, au nom de son équipe, à donner un nouvel essor à l’Office de Tourisme.

Vic est bien dénommé commune touristique.

A ce titre, d’ailleurs, il reçoit 47 300 €.

Office classé + Dénomination de commune touristique acquise + 47 300 €.

Tout cela, pour laisser tomber, comme une vieille chaussette, le touriste printanier, qui erre dans les rues, en quête d’un renseignement qu’il n’obtiendra pas, d’un dépliant qu’il n’aura pas, d’un service qu’on ne lui rendra pas parce que – c’est logique, normal – en plein week-end de Pentecôte, un Office de Tourisme de commune touristique doit rester fermé !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s