Fonctionnaires, trop ou pas assez ?

Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?

Sur le sujet, la population a une opinion pour le moins ambivalente. Certes, tout le monde s’effarouche que notre fonction publique soit beaucoup plus développée que dans d’autres pays et que sa productivité ne soit pas optimale. Dans le même temps, tout le monde ou presque s’inquiète que l’on s’attaque ainsi à une si volumineuse source d’emplois et que soit détérioré à proportion un service public auquel on est viscéralement attaché et qui est un « symbole du modèle français ».

Mais qui sont ces fonctionnaires ?

1°) Fonction publique de l’état :

Sans titre

– Elle regroupe toutes les activités de l’État dans les administrations centrales (ministères), régionales et départementales (rectorats, préfectures, etc.)
– Les 3 ministères (Éducation Nationale, Défense et Économie et Finances) regroupent près de 2,6 millions d’agents, soit 50% des effectifs globaux de la fonction publique.

2°) Fonction publique territoriale

Sans titre2

– Grâce à la loi de 1982 sur la décentralisation des collectivités locales (communes, départements, régions) ont acquis plus de compétences.
Régions et départements : 451 000 agents
Communes : 1 500 000 agents

3°) Fonction publique hospitalière

Sans titre3

– Elle concerne aujourd’hui un peu plus d’1 million d’agents. Elle regroupe, à l’exception des médecins, pharmaciens, biologistes et orthodontistes l’ensemble du personnel suivant :
* Hôpitaux publics
* Maisons de retraites publiques
* Aide sociale à l’enfance
* Établissements publics pour mineurs, adultes, handicapés ou inadaptés
* Centres d’hébergements et de réadaptation sociale publics

Lorsqu’une entreprise veut réduire ses coûts de fonctionnement, elle dégraisse ses effectifs ; en clair, elle licencie. Alors, de temps en temps, et surtout en période électorale, certains hommes politiques disent qu’il y a trop de fonctionnaires et qu’il faut en supprimer 300 000, 500 000, 600 000, mais ils ne précisent pas dans quels secteurs.

Les enseignants ? Tout le monde s’accorde à dire, à tort ou à raison, qu’il n’y a pas assez d’enseignants, que les classes sont surchargées, que… que… que…

La police ? Compte tenu des événements actuels, chacun admet qu’il manque des policiers…

Le personnel hospitalier ? Pas assez de soignants proclament ceux ou celles qui attendent pendant des heures au service des urgences avant d’être pris en charge.

Ces fonctionnaires, si souvent décriés, ont pourtant leur utilité. Permettez-moi de parler d’une catégorie petite en nombre, rattachée au ministère des finances.

C’est une cellule de travail chargée des dossiers de « redressements fiscaux ». En 2015 et avec seulement 159 agents, le service de traitement des déclarations rectificatives (STDR) à procédé à des redressements fiscaux à hauteur de 21 milliards d’euros ! Ces redressements proviennent à 90% des comptes en Suisse. In fine, ces agents font rentrer plus de 12 milliards dans les caisses de l’État. 159 personnes pour 12 milliards d’euros, qui dit mieux ?

C’est pourquoi la lutte contre les fraudes fiscales est un des enjeux majeurs des pays développés. La vérité des chiffres est dure à avaler, mais elle est implacable. Ne serait-ce qu’en France, le montant connu et reconnu de la fraude fiscale (95% des niches fiscales) représente 80 milliards d’euros. De quoi pouvoir réduire la pression fiscale des ménages et aider un peu plus les PME et les TPE afin que l’emploi redémarre.

Enfin, il faut également savoir que des agences ou comités, créés artificiellement par les pouvoirs en place, sont des structures fantômes. En 2012, 1244 de ces structures qui coûtent 50 milliards par an à l’État ont été recensées. Citons le Comité national des services d’activités d’importance vitale (SIC) dont les 26 membres appointés royalement, ne s’étaient jamais réunis !

Là, oui, il y aurait des suppressions de postes à envisager mais à la marge !

ALORS, TROP OU PAS ASSEZ DE FONCTIONNAIRES ?

J.F. LOPEZ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s