Une journée du patrimoine réussie à Vic

grappe-de-raisin

Dimanche 18 septembre, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, nous avons passé, dans notre village, deux agréables moments, l’un le matin, l’autre l’après-midi.

En matinée, nous avons suivi un parcours au cours du temps dans notre village viticole, sous l’égide de Florence Monferran, historienne et vigneronne et avec la collaboration souriante de Sabine Nadal, caviste au « Placard à pinard ». Florence a conduit un auditoire attentif et même captivé, non loin des lieux où naquit notre village à l’époque gallo-romaine, puis à travers les rues du centre, avec la halte incontournable devant notre belle église romane. Tout en faisant la part belle à l’urbanisme et l’architecture d’antan et à l’habitat vicois, elle a raconté la passionnante histoire, depuis l’Antiquité, de la vigne et des hommes, ceux qui l’ont plantée, cultivée, entretenue, développée, promue, aimée et nous avons recueilli les explications de notre spécialiste ès méthodes d’élaboration des muscats à petits grains et ès vins. Dans une « maison de vigneron », près du pressoir et des cuves, nous avons continué d’apprendre, puis, après avoir bu ses paroles, nous nous sommes retrouvés au Récantou de la Blaguette où notre guide, transformée en amphitryon, l’oenologue Benoît et l ‘aimable Sabine nous ont fait déguster de quoi enchanter nos papilles.

Sous le soleil languedocien, voilà une bien belle matinée dédiée à Clio et Dyonisos mais aussi à la convivialité…

Dans un tout autre registre, l’après-midi a été tout aussi réjouissant, nous offrant l’occasion de sacrifier à Euterpe et à Thalie et de (re)découvrir la majesté paisible et simple de notre église fortifiée.

telechargement

En l’église Sainte Léocadie, un concert a été donné par la jeune (1 an d’existence) chorale de « Vic Music ». L’auditoire s’est délecté de beaux chants variés, très bien interprétés par des choristes motivés, sous la férule malicieuse et joyeuse d’un chef de choeur dynamique qui s’est ensuite mis en tête de faire chanter le public (en canon de surcroît ! et dans une langue africaine … inconnue !) et qui est y assez bien parvenu.

telechargement

Tous sont sortis plutôt joyeux de l’église pour s’asseoir sur le parvis et assister à deux saynètes divertissantes, interprétées par la compagnie des « Quatre couverts », des comédiens qui, le cas échéant, viennent chez vous animer une fête puis s’invitent à votre table. La bonne humeur ne manquait pas : les sourires s’élargissaient ou les rires fusaient. Un verre offert par la municipalité a clôturé l’après-midi dans la salle des fêtes.

Petite ombre au tableau : présent l’après-midi, le correspondant de Midi Libre, sans doute indisponible, n’a pas couvert la matinée et c’est dommage pour notre patrimoine viticole !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s