Réflexions de G. Nidecker sur le rapport du Commissaire enquêteur concernant le S.D.G.E.P.

Risque d’inondation par submersion marine
La commune de Vic-la-Gardiole est concernée par le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) du bassin versant de l’Etang de Thau, approuvé le 25 Janvier 2012.
Ce plan permet de distinguer trois secteurs :
– les zones dont la cote de terrain naturel est supérieure à 2,00 m NGF ;
– les zones dont la cote de terrain naturel est comprise entre 1,50 et 2,00 m NGF;
– les zones dont la cote de terrain naturel est inférieure à 1,50 m NGF.
La comparaison entre la cote de PHE et les cotes du terrain naturel permet de déterminer les hauteurs d’eau estimées pour la crue de référence.

La cartographie de l’aléa résultant de cette analyse a permis de définir plusieurs types de zone inondable :
– zone inondable d’aléa fort pour les hauteurs d’eau supérieures à 0,50 mètre  (terrain inférieur à 1.50 m NGF);
– zone inondable d’aléa modéré pour les secteurs inondés par des hauteurs d’eau inférieures à 0,50 m (terrain supérieur à 1.50 m NGF).

Le territoire de la commune  de Vic-la-Gardiole, dont les cotes sont inférieures à 2,00 m NGF, est concerné par le risque de submersion marine.

Les principaux aménagements proposés sur le territoire de Vic-la-Gardiole sont : 

– Zones des Masques 
– Recalibrage des fossés existants et création d’un réseau plus dense de canaux et fossés pour l’évacuation des eaux pluviales de la zone des Masques ;
– Mise en œuvre d’une zone d’expansion (bassin d’écrêtement) ;
– Création d’un nouvel exutoire, par passage sous la voie ferrée et la route.

– Bassin versant du centre-ville et Chemin bas de Saint Georges 
– Recalibrage et busage (ouvrage cadre) du fossé Chemin Bas de Saint Georges (dans le cadre du projet de lotissement en cours de réalisation) ;
– Recalibrage du fossé ou canal rejoignant la Robine et potentiel élargissement (création d’un petit étang) traversé par le fossé pour permettre la décantation des eaux avant rejet à la Robine, Chemin Bas de Saint Georges ;
– Recalibrage des réseaux pour une période de retour décennale : Avenue de la Mission, Rue des Cresses, Rue du Château d’eau, Rue du Puits Neuf, Boulevard des Aresquiers.

– Bassin versant des résidences Laval, Cabrols et des Cresses 
– Création d’un nouvel ouvrage de transfert, de la Rue des Cresses vers le Chemin des Marais ;
– Mise en œuvre, d’une zone de dépollution, Chemin des Marais ;
– Réhabilitation de la Robine servant d’exutoire au système, Chemin des Marais;

– Bassin versant des résidences Fontaines et jardins de la Robine 
– Pose de clapets anti-retour sur les buses débouchant dans la Robine, Résidence les Jardins de la Robine ;
– Pose d’un clapet anti-retour sur la conduite d’évacuation du bassin de rétention de la Résidence des Fontaines, débouchant Chemin de la Source ;
– Recalibrage du fossé, Chemin de la Source ;
– Création d’un fossé de transfert depuis le Chemin de la Source vers le fossé longeant la Résidence des Jardins de la Robine ;
– Mise en œuvre d’une zone d’inondation maîtrisée.

– Constructions nouvelles

Les dispositions du schéma directeur reposent sur l’objectif d’un ratio de stockage de 120 l/m2 imperméabilisé, qui associé à un débit de fuite de 62 l/s par hectare imperméabilisé, garantit le non débordement de l’ouvrage pour une pluie de période de retour 100 ans.

Les conclusions du commissaire enquêteur rappelées ci-dessous reprennent sous forme de recommandations, les 2 observations essentielles que nous, conseillers municipaux de l’opposition, avons toujours faites sur ce dossier y compris en conseil municipal :

Estimant que le projet de schéma général directeur des eaux pluviales de la commune de Vic-la-Gardiole :
– permet de remédier, en établissant un programme d’aménagement et de travaux, aux problèmes hydrauliques susceptibles de se produire actuellement ;
– prend en compte les futures zones à urbaniser ;
– propose une politique de gestion des eaux pluviales qui semble cohérente à l’échelle de la commune tant sur l’aspect quantitatif que qualitatif;
– est compatible et en cohérence avec les documents supra-communaux (PPRI, SDAGE et SAGE) ;

le commissaire enquêteur émet un avis favorable à ce projet de schéma général directeur des eaux pluviales de la commune de Vic-la-Gardiole avec les recommandations suivantes. Je cite :

« Les zones identifiées pour la réalisation des aménagements hydrauliques (création de bassins de rétention, recalibrage des fossés …) pourraient faire l’objet d’emplacements réservés ou de servitudes publiques dans le projet de PLU. »
 
« Il conviendrait de chiffrer financièrement les orientations et les solutions envisagées en les hiérarchisant en fonction des priorités retenues (préventives ou curatives). »
 
Georges Nidecker

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s