Où passe notre argent ? N° 2

 

Les concessions d’autoroutes encaissent, les contribuables trinquent.

Dix ans après la privatisation de l’exploitation du réseau d’autoroutes, l’État augmente, pour 2018, les tarifs des péages. Ce serait, allègue-t-il, pour financer les infrastructures. On a là un surcoût qui sera supporté par les collectivités territoriales et les usagers mais aucunement par les sociétés d’autoroutes !

Il est de notoriété publique que les automobilistes sont de véritables « vaches à lait ». Je vous renvoie à l’article intitulé « A qui, à quoi profite l’argent de nos PV » ?

La dernière nouvelle, en matière d’autoroutes, est donc la hausse des tarifs, une hausse comprise entre 0,3% et 0,4%. Destinée à financer le développement des infrastructures, elle vient s’ajouter à celle que les différentes sociétés d’autoroutes ont elles-mêmes prévue, qu’elles ont fixée à 1,15%, voire 1,46% et qu’elles encaisseront. La hausse effective sera comprise entre 1,45% et 1,86%.

Collectivités locales et usagers, vous êtes donc priés de mettre la main au porte-monnaie !

Il est hors de question de faire payer ces sociétés d’autoroute, au prétexte que la procédure serait très longue puisqu’elle impose de passer par le Parlement et par Bruxelles (sic).

De fait, on a :

  • d’un côté, des sociétés d’autoroutes privatisées qui encaissent le « jackpot » grâce à une rentabilité exceptionnelle évaluée par l’autorité de la concurrence entre 20 et 24% !

  • et de l’autre, des contribuables et usagers contraints à payer…

Une telle situation ne date pas d’hier. Tout a commencé en 2005, lorsque le gouvernement Villepin a vendu pour … 14,8 milliards d’euros ses participations à 3 sociétés d’autoroutes. En fait, donc, c’est grâce à l’argent PUBLIC, le nôtre, que les autoroutes ont été construites MAIS ce sont ces entreprises PRIVÉES qui, depuis 2005, encaissent des dividendes de plus de 300 millions d’euros !

Conclusion : une fois que ces autoroutes se sont révélées rentables, l’État s’est empressé de céder leur exploitation à des compagnies privées…

Elle n’est pas belle, la vie ?

J-F. Lopez

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s