Ils auraient dit… Brèves de politiques N°7 : petit panorama (non exhaustif) de la gent féminine

La grande gaffeuse serait  Roselyne Bachelot, qui s’écria, enthousiaste, après la victoire des handballeurs français aux Championnats du Monde : « Dans les vestiaires, nous n’avions qu’un seul mot : énorme ! »

N.B. : Du calme ! elle parlait bien de handball

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

La petite menteuse serait Rachida Dati, qui assura en 2010: «Je n’ai jamais cherché à attirer l’attention des médias. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

La paresseuse assumée pourrait être Michèle Alliot-Marie, selon Charles Pasqua : « Elle ne fait peut-être rien, mais elle le fait avec ténacité. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

En face, on trouve la bourrelle de travail : «  J’ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille. » disait Christiane Taubira.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Ensuite, vient la redoutable : « La Royal a coulé la Marine » annonça Pierre Lellouche en 2007.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Le prix de l’incarnation du réalisme politique reviendrait à Nathalie Arthaud : «  Je ne serai peut-être pas élue Présidente de la République mais je ne serai pas la seule. »

-:-:-:–:-:-:-:-:-:-

On trouve aussi les mauvaises copines (jalouses?) : « Fadela Amara au gouvernement, cela montre les limites du casting à la Fogiel » se moqua Nadine Morano à qui l’intéressée fit savoir : « J’ai tendance à croire que Nadine Morano, c’est la Castafiore. »

Eh oui, « On ne peut pas plaire à tout le monde. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Kaïb Ahmed avoua avec franchise : « La femme est un sujet brûlant sur lequel j’aimerais m’étendre plus longtemps. »

L’histoire ne révèle pas s’il se brûla.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Regardons d’autres façons dont on parle des femmes ou dont on les traite.

Certains semblent envier leur longévité. « Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints » affirma Jean-Pierre Raffarin, reprenant le trait d’esprit de Clemenceau : « Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, surtout les veuves. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Chez « Les Républicains », J-F Mayet, sénateur de L’Indre n’y va pas par quatre chemins : « Or, nonobstant l’égalité, elles sont quand même là pour faire des enfants. »

Pour cette affirmation, les « Chiennes de garde » lui décernèrent « le prix du macho de l’année » (2015). Au passage, nous aurons apprécié le « nonobstant »…

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Déguisée en professeur de grammaire, Cécile Duflot énonça avec pertinence : « Quel est le féminin de candidat aux cantonales ? C’est suppléante. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

B. Kouchner fit-il dans l’humour bienveillant ? « La contraception doit avoir ses règles. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Laissons Jacques Chirac exprimer ses fantasmes : « Pour moi, la femme idéale, c’est la femme corrézienne, celle de l’ancien temps , dure à la peine, qui sert les hommes à table , ne s’assied jamais avec eux et ne parle pas. »

Certes, Bernadette est née « Chodron » (de Courcel) mais ç’a  dû s’arrêter là…

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Le dernier jeu de mots reviendra à Ségolène Royal qui, à la veille de la primaire socialiste de 2012, annonçait : « Ce n’est pas mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage. »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

AU REVOIR !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s