Juin

Depuis le poète latin Ovide, malgré l’hypothèse qu’il soit le mois de la jeunesse (les juniores), on s’accorde à penser que juin (junius) est dédié à la déesse Junon (Juno).

Cette fille de Saturne (Cronos chez les Grecs) était l’épouse et la sœur jumelle de Jupiter, le maître des dieux olympiens, équivalent romain de Zeus, d’où proviendrait son nom (Ζεύς πατὴρ, Zeus pater).

Junon (correspondant à l’Hera grecque) était la déesse de la maternité, de la fécondité ainsi que la protectrice du mariage, un comble pour celle qui entretenait des relations plus qu’orageuses avec un époux très volage qui lui fit endurer moult infidélités, ce qui n’améliorait pas son caractère irascible et vindicatif (certaines conquêtes jupitériennes s’en ressentirent…)

Le mois de juin est, dans notre hémisphère, le mois du solstice d’été, donc celui où nous vivons les jours les plus longs de l’année. C’est en juin que se termine le prairial républicain et que débute messidor, le mois des moissons. Mois agréable et convivial, il annonce les « grandes vacances », favorise les rencontres et offre nombre de fêtes, invitations, kermesses, spectacles, manifestations culturelles diverses… ce qui explique que nos agendas soient surchargés ! Divers peuples ont toujours organisé en juin des fêtes annuelles. Rappelons, par exemple, celle, très populaire, de la Saint Jean où s’allumaient de grands feux toute la nuit du 21, coutume en voie d’extinction, comme les feux, interdits dans les années 1990, par prévoyance, sécurité et économie d’eau.

Mais le 21 juin est aussi le jour – ou plutôt la nuit – de la fête de la musique. Cette fête, imaginée initialement par le musicien américain Joel Cohen pour Radio France – France Musique, fut réalisée à Toulouse en 1976 mais c’est en 1982, que Jack Lang, Ministre de la Culture de François Mitterrand en reprit l’idée pour lui donner une ampleur nationale. La date du 21 juin fut officiellement retenue et cette fête, avec son homophone « Faites de la musique », vola de succès en succès et s’exporta dans les 5 continents, touchant actuellement 110 pays.

Pour les collégiens, les lycéens, les étudiants, juin est le mois des examens et des concours de fin d’année, de l’anxiété, voire de l’angoisse, bientôt suivies d’explosions de joie ou de cataractes de larmes… Pour d’autres, plus âgés, il rime avec mutations et dispositions à prendre en vue d’un futur déménagement et d’une nouvelle vie.

On ne saurait oublier qu’après la demande d’armistice formulée par Pétain, on entendit le 18 juin 1940, sur les ondes de la B.B.C., une voix déterminée venue d’Outre Manche : un général français exhortait à refuser de s’incliner et à continuer le combat. Son appel, emblématique et fondateur de la Résistance, deviendra L’Appel du 18 juin. En voici un extrait : […] « Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

 Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

 Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. » […]

Avant de terminer, rappelons que c’est quatre ans plus tard, le 6 juin 1944 (« D Day » ou « Jour J ») que se déployait l’opération navale la plus inouïe, la plus impressionnante, la plus spectaculaire et la plus gigantesque de toute l’Histoire : le débarquement allié en Normandie…

En espérant que vous l’avez bien commencé, nous vous souhaitons de continuer à vivre un beau mois de juin.

F. P-L

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s