Sur l’augmentation annoncée de la CSG (un lecteur)

Aujourd’hui, c’est M. Jean-François LOPEZ qui nous écrit au courrier des lecteurs, comme il en a le droit, en tant que citoyen et lecteur assidu et avisé, mais ce n’est nullement en tant que président de l ‘association.

A ce titre, ses propos n’engagent que lui et non pas l’association V.I.C.

 

***********************************************************************************************************************

Les Français ont élu leur Président de la République, dont acte.

 

Toutefois, retraité de la fonction publique, je ne puis que m’inquiéter pour mon pouvoir d’achat.

J’entends ceci : le gouvernement propose de baisser les charges salariales pour redonner du pouvoir d’achat aux salariés. Bien que retraité, donc plus salarié, j’estime que l’annonce est bonne car elle présente deux avantages :

  • celui de réduire le coût du travail, trop élevé en France, et, par là, de donner à notre pays de la compétitivité et aux Français du travail.
  • Celui de redonner aux salariés du pouvoir d’achat, ce qui relancerait l’économie et créerait également ds emplois.

Apparemment, tout cela me semble aller dans le bon sens…

MAIS j’entends également que, pour compenser ces réductions de charges salariales, le Président veut augmenter la CSG de 1,7% !

Encore une fois, on veut « déshabiller Pierre pour habiller Paul » !

C’est un contresens pour les Français, qu’ils soient salariés ou retraités , et ceci pour au moins deux raisons :

  • ce sont principalement les retraités qu’impactera cette mesure car leur pouvoir d’achat baissera fortement (voir le calcul en fin de texte)
  • l’augmentation de la CSG équivaut à une augmentation d’impôt pour tous. Elle s’appliquera sur tous les revenus qu’ils soient mobiliers, immobiliers ou du travail.

Ainsi, le Président et son équipe préfèrent que ce soient les retraités, les détenteurs de livret A ou ceux qui placent leurs économies dans une assurance-vie qui mettent la main au porte-monnaie, afin de financer la baisse des charges sociales !

 

Et pourtant, pour faire baisser ces charges, il y aurait des solutions, des solutions simples.

La 1ère : Non à la hausse de la CSG mais oui à la baisse des dépenses publiques. Seulement, voilà : c’est tellement plus facile de toucher aux retraites qu’au grisbi du système oligarchique qui nous gouverne (haute fonction publique, élus d’appareils, grands médias, CAC 40) !

La 2ème : Réduire la dépense publique (diminution du nombre de députés, suppression d’avantages donnés à ces « grands élus » voire suppression du Sénat, que de Gaulle appelait ce grand « machin »…

La 3ème : Revenir à l’équilibre budgétaire de l’État en diminuant la dette, dont les seuls intérêts représentent le 2ème poste budgétaire de la France, juste derrière celui de l’Éducation nationale et devant le budget de la Défense Nationale (dette par habitant en 2016 : 32 419 € !!!) et en faisant la chasse aux fraudes fiscales et sociales.

Ce n’est pas en remplaçant la cuisine au beurre par la cuisine à l’huile que le pouvoir d’achat sera maintenu, voire rehaussé !

 

Pour bien illustrer mon propos, voici un exemple de situation que je connais bien : la mienne.

Revenus annuels perçus et déclarés pour 2016 : 30 000 €.

Augmentation de CSG prévue : 30 000 X 1,7 % = 510 €.

Étant retraité donc ne cotisant plus pour le chômage ni pour la maladie, je me retrouve avec un gain de 0 €.

En définitive, c’est bien une perte de 510 € par an que va subir mon pouvoir d’achat.

****************************************************************

NB : Dette par année :

2006 : 1152 milliards d’euros

2011 : 1717 milliards d’euros (soit + 565 milliards)

2016 : 2147 milliards d’euros (soit + 430 milliards)

Jean-François LOPEZ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s