Chômage ? Ou vacances ?

Dans un article récent, j’ai lu les propos d’un jeune député, nouvellement élu. Il faisait, selon moi, de quelques cas particuliers et très marginaux, la règle générale en énonçant : « Il ne faut plus considérer le chômage comme une période de vacances avant de repartir travailler. »

Connaît-il, ce jeune monsieur, suffisamment de chômeurs pour les taxer d’oisiveté délibérée ? A-t-il la moindre connaissance des affres de ceux qui, au petit matin, se précipitent, l’espoir et la peur au ventre, sur les offres d’emploi ? Que sait-il, lui, des difficultés, des angoisses de ceux que la vie contraint à tenter de faire vivre leur famille avec 57% seulement de leur salaire? Ceux-là sont-ils en vacances ? Non, ils en ont oublié jusqu’au nom : depuis quand n’ont-ils pas pris des vacances, des vraies ?

Et si, encore, il n’y avait que cela…

J-F. Lopez

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s