Conseil municipal du 25 juillet 2017

Conseil municipal du 25 juillet à 19 heures.

Entre autres délibérations, les élus devront se prononcer sur l’acquisition de 2 parcelles appartenant à Monsieur Sénégas (n° 2 et 43 du plan ci-dessous à gauche) entre la zone urbanisée et la D 114 (en bordure donc de la déviation de Vic).

Superficie totale : 25 504 m2 ( 13 939 m2 + 11 565 m2).

Prix soumis à délibération : 280 000 €.

La mairie justifie cette acquisition par le fait que ces terrains « jouissent d’une situation exceptionnelle (proximité avec le cœur du village) et forment un écrin de verdure autour de l’église ».

Elle nécessitera un emprunt.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plan de droite ci-dessus rappelle, en outre, la servitude liée à notre église médiévale (nommée AC1), rajoutant des contraintes importantes sur ce terrain.

Ces parcelles, qui étaient, nous dit-on, en zone NA constructible dans l’ancien POS, ont été classées en zone naturelle depuis l’approbation du PLU le 20 février dernier et deviennent inconstructibles.

Nous en déduisons que, de fait, il ne peut y avoir de voie d’accès, de raccordement au réseau électrique ni de système d’assainissement…

Pourquoi les acheter ? pourrait-on dire.

S’il s’agit de créer des stationnements, des espaces verts, des voies ou d’en élargir, nous sommes tout à fait d’accord, d’autant que, dans le centre ancien, les habitants manquent cruellement d’endroits où garer leur(s) véhicule(s).

Nous ne sommes pas systématiquement tracassiers mais :

premier souci : nous aimerions avoir l’assurance que ce sera possible.

Certes, lors d’une réunion publique c’est ce qui a été dit, mais nous ne le lisons nulle part dans la note de synthèse. Or, avant de délibérer sur une telle acquisition, nous aurions souhaité connaître, par écrit, l’intégralité du projet définitif de rénovation du centre ancien, le devenir des 2 parcelles achetées, ainsi que le coût exact de l’ensemble des travaux.

Ainsi on pourrait se prononcer valablement (car en toute connaissance de cause) sur d’une part la nécessité d’acheter intégralement ces 2 parcelles ou sur d’autre part celle d’en acheter une partie seulement. En effet, selon la future destination de ces terrains, il pourrait sembler inutile à certains (sachant de plus que leur entretien incombera à la commune) d’en acquérir la totalité.

Tout dépend donc de ce qui en sera réellement fait…

Autant de choses qu’il nous faudrait pouvoir lire, noir sur blanc et clairement exprimé, sur la note de synthèse avant la délibération et non entendre simplement en Conseil municipal.

Nous ne sommes pas systématiquement radins mais :

second souci : quelque chose nous « chagrine », c’est le prix !

Avant toute importante acquisition les municipalités doivent demander l’avis de France Domaine pour en fixer le prix. Vic l’a donc fait.

Le prix a été estimé par France Domaine, le 27 avril 2017, à 255 040 € plus ou moins 10 %.

Or le prix qu’on nous présente pour le Conseil municipal est 280 000 €.

Il correspond (à 544 € près) au maximum. C’est le prix qu’a demandé le vendeur le 04/07/2017.

Tout Vicois un peu soucieux de la santé économique et financière de la commune peut s’interroger s’il calcule que nous pourrions aussi bien acquérir ces terrains pour 255 040 € ou pour 229 536 € (255 040 € moins 10 %)…

Il est certain que le prix diminué de 10% lui paraît aussitôt plus acceptable : 229 536 € au lieu de 280 000 €, ce n’est pas rien !

Il ne faut tout de même pas oublier deux choses :

  • les frais de l’acte notarié étant à la charge de l’acquéreur, la commune devra les rajouter au prix d’achat demandé.

  • Ces terrains ne seront jamais constructibles…

Voilà pourquoi, Vicoises et Vicois,

eu égard au manque suffisant d’informations sur le sujet

comme à l’irrégularité de la procédure (on ne peut délibérer dans le « flou »),

certains membres de l’opposition voteront contre ce projet,

bien que

tout à fait favorables à la rénovation du centre ancien,

à une réflexion collective et raisonnée sur son aménagement

et bien qu’acquis à l’idée qu’il faut absolument favoriser,

pour les riverains, la possibilité de se garer.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s