Décembre

Brr ! L’Europe grelotte, le froid s’est installé…

Décembre est arrivé, douzième mois de notre calendrier mais le dixième (decem = dix) de celui des anciens Romains, pour qui l’année débutait en mars.

L’hémisphère sud , lui, entre dans l’été. C’est, pour nous, une sorte d’étonnement renouvelé que de voir, chaque année, les populations de cet hémisphère fêtant Noël sous un beau soleil estival quand l’Europe perpétue toutes les traditions attachées aux Noëls blancs de neige.

Décembre, en France, commence dans la joie, avec la venue, dans les régions est et nord du pays, de Saint Nicolas. Ce saint, très populaire dans ces contrées, apporte aux enfants cadeaux et friandises bien avant que n’intervienne le Père Noël.

Strasbourg a installé son célèbre, traditionnel et merveilleux marché de Noël multiséculaire, bientôt imité dans diverses villes et villages de France.

Vic tiendra le sien (regardez les affiches) du 22 décembre à 17 heures au 24 à 16 heures, avec des producteurs locaux et, pour les enfants, des animations, ainsi que la présence du Père Noël.

C’est en décembre aussi que la France se mobilise en faveur du Téléthon, grande cause nationale, beau mouvement de fraternité, de solidarité envers les malades, leurs familles et les soignants.

Les Frontignanais « Los Ventres blaus » (Les Ventres bleus) ont distribué gratuitement des sachets de grains de blé, qu’il faut faire germer (comme on fait avec des lentilles) à partir du 4 décembre, soit 20 jours avant Noël, pour que croissent, en même temps, notre chance et notre prospérité.

En début de mois, certains enfants reçoivent un calendrier de l’Avent. De l’Avent et non de l’avant (comme « avant Noël ») ! Le mot Avent signifie venue, avènement (du latin adventus). Cet avènement, cette venue, c’est la naissance de Jésus, à Bethléem de Judée, naissance que la tradition a fixée au 25 décembre. L’Avent est la période où les chrétiens préparent leur cœur, à célébrer, dans la joie et l’espérance, la naissance de Dieu fait homme, le dies natalis ou jour de Noël.

En français, « la plus germanique des langues romanes » (« romanes » = issues du latin) le mot latin natalis s’est beaucoup plus déformé que dans certaines langues sœurs, tels l’occitan et le catalan, qui disent Nadal, ou l’italien qui dit Natale.

Noël s’est maintenant considérablement laïcisé (et commercialisé…) et dépasse désormais très largement le champ de la chrétienté : on le fête dans quasi tous les foyers, souvent autour du sapin tout enguirlandé, où s’accrochent de belles boules multicolores. Noël fait briller les yeux des enfants…

(Vous pouvez, sur Noël, relire notre article de décembre 2016).    CLIC : NOËL

C’est l’attente et la préparation puis la présence lumineuse de Noël qui enchantent nos courtes et froides journées de décembre.

Après le solstice d’hiver (cette année fixé au 21 décembre) les jours vont commencer à rallonger doucettement, avant que la page ne se tourne sur l’année écoulée, qu’un nouveau cycle de 12 mois ne commence, avec un joyeux 1er janvier, tout auréolé de vœux et de bonnes résolutions…

Des bonnes résolutions que nous parviendrons à tenir… ou pas !

                                                                                                                                                                                                                                                               F. P-L

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s