Catégorie « seniors »

Il ne se passe guère de jour sans que, dans les médias (TV, radio, journaux) on parle des retraités, des seniors, cette « catégorie » semblant prendre, décidément, une part importante dans la société française.

Après avoir fustigé les classes moyennes, nos « gouvernants » s’attaquent à d’autres boucs émissaires, les seniors : à les entendre ou les lire, ces derniers seraient devenus un fardeau pour la France. Un journal régional m’a appris que partir tôt à la retraite pour en profiter plus longtemps, c’est ce qui fait de la retraite à la française la plus longue des pays riches avec, en prime, des revenus plus élevés que la moyenne, même en tenant compte des réformes récentes.

Le ton est donné : à la retraite, en France, on vit trop vieux et on gagne trop.

Voici un chiffre fourni par l’OCDE, qui tendrait à culpabiliser les seniors d’aujourd’hui et de demain : en 2016, on sortait du marché du travail à 60,2 ans en moyenne, avec une vie résiduelle de 25,6 ans, l’espérance de vie se situant (toujours en moyenne) à 85,8 ans.

Autres chiffres : pour une carrière ininterrompue débutée à 20 ans, un Français, en 2016, bénéficiait d’une pension sans décote à l’âge de 61,6 ans (!!!) contre 63,9 ans dans l’OCDE (!!!).

Trois pays, cependant, font mieux (euh… « pire » ?) que nous : le Luxembourg, la Slovénie et la Turquie où la pension de retraite est versée à 60 ans… 60 ans !!!

Certes, trois autres pays (Islande, Israël, Norvège) fixent, eux, l’âge « normal » à 67 ans…

On pourrait conclure que, comparativement à certains retraités des autres pays européens, les Français sont des privilégiés.

Erreur ! La France va rattraper une partie de son « retard » par rapport à ceux-là. Les retraités seront perdants, avec l’allongement de la durée de cotisation à 43 ans et la réforme des régimes complémentaires obligatoires. Cette dernière se traduira par un système de bonus-malus temporaire à partir de 2019, ce qui incitera les salariés à reporter l’âge de leur départ à la retraite à 62, euh ! pardon ! à 64 ans.

« Salauds de vieux » (toujours les mêmes !) qui vont continuer d’accaparer les emplois, donc d’obliger les jeunes à languir devant les guichets de Pôle Emploi…

En dernière minute, on nous apprend que le SMIC (1145 € / mois) est trop élevé et que… et que… et que…

Mais nous verrons cela dans un autre article… l’an prochain.

En effet, la fin de 2017 approche à grands pas.

En mon nom, donc,

et celui des membres de notre association,

je vous présente à tous,

vous soyez actifs ou retraités,

jeunes, moins jeunes ou seniors,

enfants ou petits-enfants

des uns comme des autres,

nos meilleurs vœux pour 2018.

Jean-François LOPEZ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s