Réflexions sur diverses « hexagonalitudes »

Au sujet des commerces

C’est le règne de l’hypocrisie. On s’étonne que les centres des villes perdent leurs commerces et leur clientèle. Or tout est fait pour faire fuir le chaland des centres-villes : les places de parking disparaissent  et, quand il y en a les horodateurs sont omniprésents et leurs tarifs quasi rédhibitoires. Sans compter le coût des verbalisations (un moyen comme un autre de compenser la baisse des dotations de l’État…)

A l’inverse, sous prétexte qu’elles créent des emplois, les grandes zones commerciales fleurissent en périphérie des villes et les clients s’y pressent : elles sont faciles d’accès, offrent un stationnement gratuit et une panoplie impressionnante de biens de consommation. On y trouve tout ou presque tout. Et rapidement !

Sachant qu’on ne consomme guère plus qu’auparavant, le calcul est vite fait : si des emplois sont créés dans de telles zones commerciales, d’autres disparaissent dans les centres-villes.

En ce cas, pourquoi déplorer la désertification des centres ? Ceux de nos politiques qui ont voulu développer les grandes zones commerciales ne doivent pas s’étonner ensuite mais assumer les conséquences de leur choix !

Merci !

350 000 € dans la botte d’Édouard ! 440 000 € dans l’escarpin de Brigitte !

Merci qui ?

La transparence ne prendrait-elle pas, ici, le visage de la provocation ?

Jadis (ou naguère) on ne faisait que subodorer que ça « grenouillait » ferme et que de bons petits arrangements financiers s’organisaient dans une confortable opacité. L’on maugréait sans savoir précisément.

Moralisation oblige, maintenant on SAIT !

Voilà de quoi nous réconforter :

– décontractés, ILS « assument »

– prévenus, nous savons pourquoi nous pestons…

Manif. ?

Un million de personnes sur les Champs Élysées !

Serait-ce pour protester contre le réchauffement climatique, contre les centrales nucléaires, contre les lois Travail, contre le harcèlement sexuel, contre la vie chère, contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, contre des licenciements abusifs, contre la venue en France de tel ou tel tyranneau, contre les fermetures de classes, contre les mauvaises conditions de travail ici ou là… contre tout ce qui peut nuire à l’être humain ?

Eh non ! c’est tout simplement pour les obsèques d’une idole… des (anciens) jeunes…

Cela soit dit sans moquerie aucune car on comprend l’affection des « fans ».

Ce que l’on comprend moins, au regard de cela, ce sont certaines désaffections face à des enjeux majeurs…

Culpabilisez, culpabilisez, il en restera toujours quelque chose

Le manichéisme d’État, direct ou non, consiste à culpabiliser le citoyen pour mieux faire passer les pilules amères (souvent financières).

Exemples : fumer tue, la route tue, les retraités doivent être plus solidaires des jeunes et payer plus de CSG, les retraites sont trop longues et trop chères, le SMIC est trop élevé, la fonction publique coûte trop cher, etc., etc.

Bref, les professions de psy. ont de beaux jours devant elles… pour nous déculpabiliser…

 

Moins de promos. ?

Pour « sauver » le monde agricole, le gouvernement veut imposer aux grandes surfaces une limitation des promotions. Or celles-ci permettent à des millions de Français de mettre du beurre dans les épinards pour les uns quand ce n’est pas de manger à leur faim pour les autres.

Il est vrai que lorsqu’on a les moyens de fêter en grande pompe son anniversaire à Chambord, les problèmes des petites gens ne sont pas très visibles, pas primordiaux.

Vous avez dit « Président de tous les Français » ?

Un doute nous assaille…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s