Les budgets participatifs : un bon remède pour la démocratie locale ?

Leur principe est simple : les citoyens sont appelés à élaborer des projets pour leur quartier.

A Vic, la configuration du village est telle qu’il est souhaitable de définir préalablement les « quartiers ». En effet, entre le vieux village et les différents lotissements, dont les deux situés entre la voie ferrée et la D 612, les besoins ne sont pas obligatoirement identiques.

Les citoyens élaboreraient collectivement des projets pour leur quartier puis les présenteraient.

Une analyse technique de ces projets serait réalisée par la municipalité . Ensuite, les projets les plus solides, les plus intéressants pour l’ensemble du quartier, les plus responsables, seraient soumis au vote des élus. Ceux qui seraient retenus seraient mis en oeuvre par l’ exécutif local en appliquant le précepte :  » Vous décidez, nous réalisons. »

Est-ce utopique?

Non puisque aujourd’ hui, l’intérêt pour cet outil connaît un véritable essor. En moins de trois ans, le nombre de budgets participatifs a été multiplié par 8.

Or nous sommes convaincus qu’une telle innovation ne peut et ne doit pas se limiter aux grandes villes : rien n’empêche notre conseil municipal  de tenter cette expérience.

Elle semble tout à fait possible puisque, dans le programme de la liste  « Vic Naturellement », il est indiqué dans la partie « ENVIRONNEMENT, CADRE DE VIE ET SECURITE » :  « Engager une réflexion sur une éventuelle participation citoyenne ».

Pourquoi « éventuelle » ? Qu’est-ce qui empêche l’éventuel de devenir réalité ?  Tous les aménagements du village auraient pu constituer une expérience de budget participatif (avenue de la mission, centre ancien, etc.).

Il suffit que les conditions pour que les intéressés expriment leurs idées soient bien définies. L’on éviterait de présenter aux citoyens un projet tout « ficelé » mais ficelé sans eux et les réunions publiques ne se réduiraient pas à de la simple information.

Voilà donc une proposition citoyenne qui n’est en rien polémique et qui n’est pas non plus contradictoire avec le fait que l’on peut apprécier tout ou partie des travaux réalisés ou à réaliser.

L. C.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s